Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de fonctionnairemalgremoi

Le blog de fonctionnairemalgremoi

Après la sortie du livre"fonctionnaire malgré moi" ce blog est maintenu pour permettre l'expression des fonctionnaires sur l'évolution du service public tel qu'ils le ressentent...


un témoignage "avant lecture" qui contribue au débat (coach)

Publié par fonctionnairemalgremoi sur 1 Mars 2012, 13:30pm

Catégories : #commentaires experts et témoignages

coach41

C'est vendu, j'ai commandé votre livre chez mon libraire du bout de la rue .

Dans ma posture de coach et de formateur je suis intéressé par votre témoignage et les illustrations que vous me donnerez quant à la culture managériale particulière dont vous témoignez.

En ce qui me concerne, j'ai pu faire quelques constats que je vous livre en vrac :

- La notion de temps et d'urgence est paradoxale dans la FPT. Il me semble qu'une croyance est très répandue : "lorsque qu'un chef (qui plus est un élu) me demande quelque chose, c'est à moi de le faire, et tout de suite". On voit ici la grande capacité de désorganisation d'une telle croyance. Par ailleurs certains dossiers vont traîner ou être enterrés pendant des mois !

- Il n'est pas rare (!) de trouver des fonctionnaires embarqués dans une posture de "sauveur" (voir le triangle dramatique (sauveur, persécuteur, victime) de Karpman) face aux citoyens-usagers dont le moindre souhait devra être exhaussé. On ne sait pas dire NON.

- Cette posture est bien souvent liée à celle, identique, des élus qui pour dire OUI à leurs électeurs-contribuables-usagers-citoyens diront souvent NON aux fonctionnaires et aux services, les contraignants ainsi dans le fonctionnement opérationnel des équipes. Les répercussions sur le travail de l'administration sont terribles.

- Mettre les élus face à ce constat est difficile. J'ai pu le constater lors d'une intervention avec des agents d'une commune sur le management transversal et la gestion des projets : un des livrables de cette mission était un inventaire de ce que les agents attendaient des élus concernant la gestion des projets. Il m'a été impossible de le transmettre aux élus et de travailler avec eux sur l'évolution de leur posture. Le DGS et le Directeur de Cabinet ont enterré bien comme il faut ce travail.

- La promotion interne, liée aux concours, est une bonne chose, vous en êtes je crois un témoin. Son coté sombre est que la promotion n'est pas liée aux compétences opérationnelles (et en particulier managériales) des agents concernés. On voit ainsi apparaître dans le haut des organigrammes des cadres ayant davantage de considération pour ce qui se passe au-dessus, dans les échelons supérieurs, qu'en dessous, au sein même de leurs équipes. Ce nous ramène à votre idée de charte managériale.

- Le toilettage du statut dont vous parlez est une idée formidable, mais, je le crains, un peu utopique car loin de nous et de notre humble capacité d'action. 
Ce qui est possible localement c'est de travailler sur la relation entre les personnes, de faire ouvrir les yeux sur des croyances individuelles, de donner au mot "manager" un sens réellement concret qui interroge le cadre sur sa réelle Valeur Ajoutée. Tout en ne refusant pas d'affronter les problèmes de la financiarisation, des objectifs, de l'évaluation des politiques publiques, de ceux qui les décident et de ceux qui les conduisent !

La bonne nouvelle est que beaucoup de vos collègues sont conscients de tout ça, y compris dans des organisations comme l'INSET et le CNFPT. Des initiatives le prouvent. Nous sommes sur le bon chemin.

commentaire de l'auteur

Je vous souhaite une bonne lecture donc ! Je partage vos constats, en particulier le problème du manque de considération dans les échelons supérieurs, la difficulté de faire admettre aux élus que la gestion du service public n'est pas une gestion "électorale" et ayant également été dans de nombreux modules de formation à l'ENACT, je sais qu'un mouvement est engagé pour tendre vers une autorité plus de relation que de position. Il reste du chemin à faire, mais chacun d'entre nous y contribuons, à nos manière, la formation, le coaching, les témoignages, les médias et l'opinion....Les responsables politiques ne tarderont pas alors à prendre le relais, c'est ce qu'ils font lorsque l'opinion commence à bouger dans un domaine....Peut-être aurons-nous l'occasion de nous rencontrer un jour à une table ronde autour de cette question? A force de tendre les perches, on trouvera quelqu'un pour s'en saisir...
Ce fut un réel plaisir d'avoir échanger avec vous!

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BONBOF 02/03/2012 14:17


voici un article qui peut vous interresser:


http://2ccr.unblog.fr/2012/03/01/a-quoi-servent-les-fonctionnaires/

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents