Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de fonctionnairemalgremoi

Le blog de fonctionnairemalgremoi

Après la sortie du livre"fonctionnaire malgré moi" ce blog est maintenu pour permettre l'expression des fonctionnaires sur l'évolution du service public tel qu'ils le ressentent...


avis d'un ancien agent de l'Etat en collectivité: une justice à deux vitesses

Publié par fonctionnairemalgremoi sur 19 Mars 2012, 10:50am

Catégories : #commentaires experts et témoignages

balance2

la présentation de votre livre paraît démontrer une situation des fonctionnaires très juste, malheursement elle est peu connue et elle souffre du préjugé qu'un fonctionnaire possède pour à vie d'une profession.

Cependant, les préjudices subis par les fonctionnaires sont difficilement démontrables et souffrent de la difficulté à les démontrer (ex: harcèlement moral). 
Les juges administratifs ont conscience de cette situation et du défaut de leurs moyens. En outre, il n'existe pas de juridiction juste et équilibrée telle que les prud'hommes (demi-salarié, demi-employeur).

Par ailleurs, les fonctionnaires subissant un préjudice ne peuvent être soutenus par leurs collègues ou même des stagiaires extérieurs à l'administration craignant eux-mêmes pour leur carrière.

L'historique que vous présentez sur la décentralisation et le changement de mentalité dans les mairies est très intéressant. Beaucoup de fonctionnaires ayant travaillé dans des administrations de l'Etat ont été choqués par cette évolution. 

En outre, lorsqu'on a pu travailler dans différentes administrations comme je l'ai fait on recent différentes mentalités selon la structure et l'organisation des services (+/- sectionnés) ainsi que le fonctionnement entre agents permettant ou non aux agents d'être reconnus pour la qualité de leur travail (lien hiérarchique et transfert de dossier par mail: le dossier final ne faisant mention que du dernier des supérieurs, ex: certains services du ministère des finances) et la taille.

J'ai eu la chance sur Paris de travailler dans des services ministériels enrichissant et encadrés par des personnes ouvertes, le travail était apprécié à titre personnel. 

En revanche, les dossiers pouvaient paraître assez abstraits à traiter par rapport aux situations de fait à l'origine du dossier donnant l'impression de traiter la question de loin ou d'un peu haut.

Aussi, je souhaite être sur le terrain et je pensais atteindre un niveau plus concret et plus humain. Or, à mon regret, si mon profil me permet de traiter des dossiers très intéressants, l'environnement professionnel à un aspect inhumain, dévalorisant et intéressé sous différents aspects. 
Je pensais la proximité aux citoyens plus riche et plus ouverte en échange et solidarité intra et inter-professionnels et citoyens et bien non...! Est-ce par rivalité parce que les postes sont plus rares en Province? Est-ce selon l'environnement politique dans certains lieux?

Mais il est certain que quelles que soient les administrations, leur structure,leur organisation et les rapports conséquents, le fonctionnaire peu difficilement se défendre au risque de se faire "placarder".
Ceci me paraît d'autant plus difficile dans des petites structures territoriales où il n'existe pas de contrôle professionnel du comportement du fonctionnaire du plus haut hiérachique...la plupart des élus n'étant ni formés ni intéressés (selon moi) par la situation des agents "tant que la machine tourne!"

Commentaire de l'auteur:

Ce témoignage confirme en trés grande partie le vécu et le ressenti dans mon livre et confirme la difficulté à intégrer les nouveaux venus dans cette administration trés particulière. Comment pouvons-nous accepter, dans notre société du vingt et unième siècle, que la soumission soit la règle sans qu'il puisse y avoir une contestation encadrée. J'ai entendu un seul candidat aux Présidentielles évoquer l'élargissement du rôle du Comité Technique Paritiare...un petit cailloux dans la mare...Ce n'est pas suffisant. Il faut mettre en place un véritable système de protection des agents face à des situations où le plus fort a tous les textes de  Lois en sa faveur.....S'il n'y a pas d'équité dans ce domaine, les fonctionnaires y laisseront pour une bonne part, leur peau....

Merci pour ce témoignage


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents