Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de fonctionnairemalgremoi

Le blog de fonctionnairemalgremoi

Un livre qui peut être utile pour toutes les personnes qui refusent la fatalité et qui pourront puiser des ressources dans des luttes que j'ai menées au sein de ma carrière mouvementée (copinages, harcèlement, humiliations...). Des actes que j'ai vécu et contre lesquels je me suis défendu et qui aujourd'hui ont été multipliés par 10! On parlait moins de ces phénomènes au travail à l'époque décrite dans mon livre, mais il est plus que d'actualité aujourd'hui !


Témoignage d'une fonctionnaire qui a dû fuir...

Publié par fonctionnairemalgremoi sur 6 Juin 2012, 10:53am

Catégories : #commentaires experts et témoignages

 

Fuite

Je suis allée faire un tour sur votre site et en effet, je trouve cela très intéressant.C'est un débat de société qui doit être mené et mis au grand jour afin que le tout public comprenne ce que les fonctionnaires vivent.
Mon expérience de fonctionnaire se limite au professorat, je n'ai donc pas une vue d'ensemble ou une culture politique suffisante pour faire des ponts entre les différents corps même si j'ai connu des fonctionnaires dans la police ou un travaillant au ministère.
J'aurais en tout cas beaucoup de choses à dire-malheureusement certainement trop polémiques- sur mon expérience de prof en ZEP pendant 10 ans...Expérience qui m'a poussée dans un parcours du combattant pour trouver une voie de sortie.De bilans de compétences, pluriel, aux réunions de reconversions pour profs échaudés, de discussions parfois enflammées avec ma hiérarchie ou à la limite du cynique avec mon Inspecteur, j'ai fini par avoir le courage de demander un congé de dispo et sortir du professorat.
Après avoir tenté ma chance à Berlin en tant que prof de Français sans succès, j'ai attéri fille au pair en Angleterre puis vendeuse dans un magasin de chaussures de danse puis commerciale dans une compagnie privée de chez privée avec tous les clichés horribles que les fonctionnaires ont sur ce monde qui leur semble si étranger.
Dur dur de passer de plus de 3 mois de vacances par an à 21...De travailler 40h pour même pas 1500 euros et de subir la pression du chiffre du résultat et ces changements permanents, cette nécessité d'être flexible à toute épreuve...MAIS...le plus contradictoire dans tout cela est que même si je n'ai plus ce sacro-saint filet de sécurité-quand bien même je pourrais demander ma réintégration un jour car je ne suis pas complètement rayée de leurs listes- que j'ai peur toutes les semaines qu'on me vire parce que trop lente et pas assez efficace, pas assez rentable, j'ai arrêté mes antidépresseurs et une de mes 2 pilules miracle pour dormir. Je ne sais pas combien de temps je tiendrai avec un niveau de sécurité aussi bas, sans contrat, sans cotisation pour la retraite et pour la première fois de ma vie, je ne sais pas ce que je ferai dans 6 mois...mais c'est ma vie pour l'instant et j'aurais beaucoup de courage à donner à tous ces profs et autres fonctionnaires à qui on farcit la tête de "vous n'êtes bon qu'à cela, vous ne pourriez pas supporter le privé, faire autre chose-, que si, si, vous le pouvez et que lorsque le sentiment de la sécurité ne vous suffit plus pour être fier de vous lorsque vous vous regardez dans une glace, mieux vaut tenter sa chance ailleurs...

Pardonnez ma digression et mon égocentrisme..........

Commentaire de l'auteur :


Je suis bien entendu désolé de constater à nouveau que des fonctionnaires se voient obligés de fuir sous la pression de leur administration. Pour ma part, j'ai connu une DRH qui se reconnaîtra peut-être qui a fait le même choix, parce qu'elle n'en pouvait plus. Est-ce bien normal? Faut-il fuir? Moi-même, on m'a posé plusieurs la question, pourquoi être resté? Et bien, cela dépend de la force intérieure que nous détenons bien entendu, et je comprend trés bien que ces personnes ne souhaitent plus subir des situations invivables, mais à quel prix ! Lorsque j'ai embrassé la vocation de fonctionnaire je n'ai autorisé personne à me traiter d'incompétent, ou de fainéant parce que j'avais fait le choix, dès le départ, de me battre dans les concours, la formation, et alors que pouvaient objecter  mes contradicteurs ? Bien souvent ils en avait fait bien moins que moi en termes d'efforts personnels... Seulement, le pouvoir n'appartient pas forcément à des gens compétents, et lorsque c'est le cas, ces derniers en profitent pour se faire valoir et s'en prendre aux personnes qui en général font leur travail mieux qu'eux. Ils deviennent un danger car ils leur  démontrent leur propre incompétence, cela leur est inssuportable ! En dehors de cet aspect psychologique, je pense que la vie est faite de belles rencontres, souvent généreuses mais mal exploitées par le système de travail dans nos organisations. 

Le choix de rester ou quitter la fonction publique ne devrait pas être incité mais libre, comme toute liberté à défendre dans une société moderne.

Le choix d'être fonctionnaire, même malgré soi, ne devrait pas se traduire par des pressions de toutes sortes sous le seul prétexte d'une relation dominante.

Le choix d'être soi c'est aussi ne pas céder au chantage.

 


Commenter cet article

sirene 06/06/2012


Mon petit passage pour te souhaité une bonne soirée bisous evy

Blog archives

We are social!

Recent posts