Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de fonctionnairemalgremoi

Le blog de fonctionnairemalgremoi

Après la sortie du livre"fonctionnaire malgré moi" ce blog est maintenu pour permettre l'expression des fonctionnaires sur l'évolution du service public tel qu'ils le ressentent...


Témoignage d'un ancien fonctionnaire démissionnaire par dépit

Publié par fonctionnairemalgremoi sur 12 Février 2014, 10:09am

Catégories : #Avis des lecteurs

http://www.actusoins.com/wp-content/uploads/2012/09/d%C3%A9mission.jpg

Votre portrait est tout à fait fidèle à ce que j'ai pu vivre. Face à la force d'inertie de la machine, les fonctionnaires n'ont que deux choix: plier l'échine (au risque, pour ceux qui
étaient initialement motivés, de dépérir), ou partir (ce qui n'est pas simple, la seule solution étant la démission sans "filet de sûreté).

J'ai opté pour la seconde solution, écoeuré par l'immobilisme du système (sans compter l'ambiance, de plus en plus "crispée" et délétère).

Ceux qui restent sont soit des "bras cassés", soit des arrivistes prêts à tout (ou presque) pour y "arriver" (comprendre: travailler au plus près du "pouvoir"), soit (et c'est le plus répandu)
des gens "normaux", qui ne souhaitent qu'effectuer leur travail dans de bonnes conditions et sont tout aussi écoeurés que moi mais, pour des raisons diverses et variées (âge, domaine d'emploi,
localisation géographique etc.) n'ont quasiment aucune perspective professionnelle dans le privé.

A quand une vraie politique de ressources humaines dans la fonction publique ?

 

Commentaire de l'auteur:

 

Ce témoignage vient corroborer le mien et traduit l'une des conséquences : la démission de la fonction publique par écoeurement.

Il fut un temps où entrer dans la fonction publique était une source de motivation, un avantage même comme dirait certains !

Ce temps est révolu car il n'y a plus d'avantages (pas plus ni moins qu'avant car ce sont surtout des clichés) mais surtout nos administrations sont devenues le lieu de confrontations de mini-pouvoirs stériles, privilégiant les luttes individuelles aux luttes collectives.

 

Les systèmes internes sont pervertis par le sentiment d'un travail sapé, gâché qui peut en effet provoquer chez des fonctionnaires, cette envie de partir voir ailleurs. 

 

Malheureusement ce n'est pas toujours possible, et pour ceux qui restent, ils attendent la délivrance ! 

 

Plusieurs pistes ont été citées sur ce blog pour parvenir à une meilleure gestion des personnels dans nos administrations, mais il ne semble pas qu'une réelle volonté politique soit à l'ordre du jour, je dois malheureusement le constater. 

 

Je ne comprend pas l'aveuglement des structures. Où sont donc les têtes pensantes pour redonner vie à nos administrations, ne serait-ce que pour obtenir moins d'absentéisme, plus de motivation, moins de souffrance, plus d'initiative, moins de contraintes, plus de libertés, moins de pouvoir, plus d'expressions....

 

Un plus et un moins peut être égal zéro ou à la source d'une énergie

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents